Systémique

proreta-6

La systémique met l’accent sur les phénomènes de communication avec l’hypothèse que tout trouble peut être ramené à une perturbation dans les communications interpersonnelles. Ce point de vue entraîne un certain nombre de principes:

  • Il postule le primat de l’interaction sur la perspective individuelle et intrapsychique. Autrement dit, un individu étant toujours en communication avec d’autres (les membres de la famille notamment), ce n’est pas lui qui est malade, mais le système de communication dans lequel il est inséré.
  • Le « comment » prime sur le « pourquoi ». Pour obtenir un changement, il est inutile de rechercher les causes passées des troubles constatés. Il est plus utile de comprendre ce qui, actuellement, les entretient.
  • La thérapie va donc chercher à agir non sur le fonctionnement individuel et intrapsychique mais sur le contexte communicationnel dans lequel est pris l’individu souffrant, contexte qui explique et détermine ses comportements.
  • L’approche systémique distingue différents niveaux de changement, ce qui lui permet de conduire une action ciblée et progressive: le premier niveau vise la modification de certains facteurs à l’intérieur d’un système et dans un deuxième temps c’est le système lui-même qui se modifie

(Texte tiré du site d’unige)