Analyse

proreta-24

L’hypnoanalyse que l’on appelle aussi « hypnothérapie analytique » est avant tout une démarche psychanalytique et, pour ma part, je privilégie une approche freudienne et jungienne.

La psychothérapie et psychanalyse ont pour grande sœur l’hypnose et, ainsi, l’hypnoanalyse est la jonction entre l’analyse et l’hypnose.

Avant de créer sa propre méthode, la psychanalyse, Freud pratiquait l’hypnose en tant que médecin tout comme Bernheim, lui aussi médecin et père du terme « psychothérapie » nom qu’il donna à sa pratique de l’hypnose médicale.

Lors d’une séance d’hypnoanalyse, l’état hypnotique s’il est souhaité est introduit soit en début de séance, soit à un moment choisi au cours de la séance. L’état hypnotique permet de faciliter le travail d’association libre, d’approcher différemment la question des défenses (approchée sur un plan symbolique), et enfin permet une utilisation plus souple du matériel apporté par les analysés (rêves, contenus fantasmatiques, etc.).

Trois méthodes

  1. Une cure psychanalytique est longue, plusieurs années.
  2. Une thérapie en hypnose psycho-médicale est brève, entre cinq et vingt séances.
  3. Une hypnoanalyse est entre les deux premières.

Une cure psychanalytique est très complète et permet un épanouissement telle une fleur s’ouvrant gentiment.

Une thérapie sous hypnose permet de rapides avancées, mais parfois le travail n’est pas suffisamment ancré et un retour est possible.

Encore une fois, l’hypnoanalyse est efficiente et permet une pérennité du travail effectué ainsi qu’un réel épanouissement.

L’hypnoanalyse permet un travail autour du corps, des ressentis corporels et de l’abréaction, bien plus aisé qu’en cure analytique classique.

Cure psychanalytique ?

C’est à la fin du XIXe siècle que Freud fit une découverte majeure en écoutant ce que lui confiaient ses malades. Il avait compris le rôle déterminant de notre inconscient et des conflits qui s’y déroulent depuis notre petite enfance dans notre devenir existentiel, mais aussi dans la formation des symptômes des diverses maladies de l’esprit.

Dès lors, il abandonna ses travaux en hypnose pour mettre au point une méthode d’exploration issue de l’hypnose permettant de résoudre les résistances psychiques et les conflits : la cure psychanalytique.

Pourquoi suivre une analyse ?

Parce simplement l’analyse peut être l’occasion de se découvrir, de s’épanouir personnellement, la cure est un plaisir !

Elle est indiquée également dans certains troubles psychiques, notamment les troubles névrotiques, ces troubles psychiatriques mineurs que l’on trouve chez de nombreuses personnes.

Il s’agit d’angoisses, d’anxiété, d’inhibitions, de tendances dépressives, des troubles sexuels, etc.

L’analyse est-elle passée de mode ?

On pourrait le supposer tellement le développement personnel est devenu à la mode. Il suffit de se rendre dans n’importe quelle librairie pour constater la place que revendique ce sujet dans les rayons.

Cependant, et cela me semble très important, pour l’essentiel, ils sont tirés de méthodes issues de la pensée positive, ce qui, à mon sens, à terme, augmentent les symptômes au lieu de les résorber.

Toutefois, je ne parle pas d’Émile Coué, pharmacien à Troyes, qui par sa méthode a soulagé de très nombreux sujets, méthode qui est en fait de l’auto-hypnose.

La cure analytique, pour autant qu’elle sache s’adapter et mettre à profit les avancées neuroscientifiques est toujours d’actualité et le restera.

En pratique

La cure est un investissement tant sur le plan de l’engagement personnel que sur le plan pécuniaire.

Elle est ouverte à tous et à toutes les bourses !

Dans le cadre de l’entretien ou des entretiens préliminaires, nous allons déterminer différents points, par exemple :

  • Est-ce possible pour nous de mettre en place une relation analysée / analysant, analysé / analysant.
  • La fréquence des séances, généralement entre deux et quatre par semaine.
  • Le coût de la séance, pour qu’elle ne représente pas un obstacle à votre budget, mais qu’elle puisse s’y inscrire.
  • La durée de la cure.
  • Etc.

Veuillez être attentif au fait que pratiquer l’art de l’hypnoanalyse demande un cursus de psychanalyste et ne s’acquiert pas en seulement quelques jours de formation.